Vingt-six candidats autochtones prêts à se joindre aux FAC

Agrandir l'image
Le général Vance, chef d’état-major de la Défense, a passé en revue les 26 finissants lors de leur cérémonie de fin de cours du PEAFC le 17 mars dernier. (Photo : CPM ELRFC)

Andrée-Anne Poulin - Officier des affaires publiques, ELRFC

Du 25 février au 17 mars dernier, à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC), vingt-six recrues autochtones ont pris part au Programme d’enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes (PEAFC), un programme de trois semaines destiné aux Premières Nations, Inuits ou Métis qui envisagent une carrière dans la Force régulière des Forces armées canadiennes (FAC). Le PEAFC est une occasion pour ces recrues potentielles de se familiariser avec la vie militaire avant de décider de s’enrôler ou non.

Durant le PEAFC, les candidats sont initiés à des portions du cours de Qualification militaire de base telles les inspections, le maniement des armes, l’exercice élémentaire, le conditionnement physique, les premiers soins et l’entraînement en campagne, et participent à des manifestations culturelles autochtones telles des cercles de partage. Afin de faciliter leur intégration à la vie militaire, les candidats sont guidés en tout temps par des instructeurs militaires et des conseillers autochtones civils.

Tout au long des trois semaines du cours, les candidats ont aussi l’occasion d’en apprendre davantage sur les carrières qui s’offrent à eux grâce à des visites dans différentes unités des FAC et à de nombreuses rencontres avec des recruteurs. C’est avec beaucoup de générosité que la BFC Bagotville, le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada à Valcartier et le NCSM Donnacona à Montréal ont accueilli les candidats du PEAFC pour leur faire découvrir l’Aviation, l’Armée et la Marine en leur en mettant plein la vue avec des démonstrations des plus dynamiques !

« Le PEAFC a des retombées extrêmement positives sur les FAC ; les vingt-six finissants du PEAFC ont tous choisi de poursuivre une carrière au sein des FAC », a mentionné le lieutenant-colonel Bédard, commandant de l’ELRFC. « Ces futures recrues reviendront donc prochainement à l’ELRFC bien outillées pour entamer leur Qualification militaire de base, et par le fait même, leur carrière au sein de la profession des armes. »

La fin du PEAFC a été soulignée le 17 mars par une cérémonie militaire incorporant plusieurs traditions de la culture autochtone, dont le bâton à exploits du ministère de la Défense nationale et des FAC et la prière d’ouverture qui a été prononcée par un aîné mohawk. La cérémonie était présidée par le général Vance, chef d’état-major de la Défense. Les spectateurs et les finissants ont ensuite eu la chance d’assister à une démonstration de danses et chants autochtones. 

Le cours du PEAFC est offert à l’ELRFC et à la BFC Halifax.

 

 

<< Retour à la page d'accueil