Ils entraîneront les triathlètes canadiens

Agrandir l'image
François Lalonde, lors d’un triathlon.

Yves Bélanger - Servir

François Lalonde et Rudy Mailet, tous deux employés des Programmes de soutien du personnel, ont été récemment nommés entraîneurs des équipes de triathlon sprint/olympique et longue distance par le Conseil international du sport militaire (CISM).

Les deux spécialistes du conditionnement physiques sont visiblement fiers de leur récente nomination. Ils comptent tout mettre en place pour que les triathlètes canadiens qu’ils suivront se démarquent lors des prochaines compétitions du CISM. « L’idée c’est de gagner et nous préparerons notre équipe en conséquence », soutient François Lalonde.

Les deux entraîneurs auront chacun une équipe d’athlètes. Rudy Mailet travaillera avec les triathlètes de courtes distances alors que François Lalonde préparera les triathlètes de longues distances. « Ce sont deux type d’entraînement différents. Nous travaillerons donc chacun de notre côté avec nos athlètes. Toutefois, nous nous retrouverons lors des camps d’entraînement », explique ce dernier.

Pour Rudy Mailet et François Lalonde, qui ont eux-mêmes été triathlètes et qui sont spécialistes en entraînement sportif, cette nomination représente un défi des plus intéressants. « Je suis très fier et j’ai hâte de commencer le travail avec mes candidats », lance Rudy Mailet.

Chacun supervisera une douzaine de triathlètes qui seront sélectionnés sou peu. « Nous sommes actuellement en train d’analyser les dossiers des candidats et candidates afin de choisir ceux que nous croyons être les plus en mesure de nous permettre d’atteindre notre but », explique François Lalonde.

Bien entendu, tous les triathlètes retenus ne pourront être suivis en personne par les deux entraîneurs. « Nous avons des candidats qui viennent d’un peu partout au Canada. C’est grâce à un logiciel que nous serons en mesure de suivre leur progression et nous assurer qu’ils respectent nos consignes », mentionne Rudy Mailet.

Son partenaire poursuit en ajoutant qu’ils seront régulièrement en contact avec les entraîneurs des Forces armées canadiennes qui travaillent au quotidien avec leurs triathlètes. « Nous allons travailler en équipe avec eux. Quatre à cinq fois par an, nous aurons la chance de tous nous retrouver pour parfaire l’entraînement. » Au printemps prochain, un camp d’entraînement de triathlon sera entre autres organisé à la Garnison Saint-Jean.

 

 

Rudy Mailet, lors d'un triathlon.

 

 

 

 

 

 

 

 

<< Retour à la page d'accueil