À la découverte du métier de policier militaire

Agrandir l'image
Le caporal (ret) Antonio-Luc Pelchat, en compagnie du sergent Serge Leclerc, du 41e Peloton de police militaire, et du caporal Thunder. (Photo : Yves Bélanger)

Yves Bélanger, Servir

Le 30 avril, des policiers militaires, accompagnés du vétéran Antonio-Luc Pelchat et du caporal Thunder, ont visité les écoles Saint-Blaise et Saint-Jacques pour leur parler de leur métier et de leurs fonctions au sein des Forces armées canadiennes.

Initiées par le caporal (ret) Antonio-Luc Pelchat, ces visites avaient pour but de remercier les élèves de ces deux écoles de la région pour leur participation à la création d’arbres du coquelicot en novembre dernier. « Dans le cadre du jour du Souvenir, j’ai commencé il y a quelques années à visiter l’école Saint-Jaques, que mon fils Lucas fréquente, pour expliquer cette journée aux enfants et leur parler de la signification du coquelicot. En novembre dernier, le directeur de l’école Saint-Jacques, Gino Jean, m’a demandé de faire la même chose à l’école Saint-Blaise qui est également sous sa responsabilité. »

Lors de sa dernière visite, le vétéran a relaté aux élèves les grandes lignes de la bataille de Passchendaele. « Je leur avais également proposé de créer un arbre du Souvenir sur une affiche que chacun a été invité à décorer avec un coquelicot au nom d’un ancien combattant. Je leur avais promis de revenir avec une surprise pour les récompenser. »

Police militaire

En guise de récompense, il a pensé présenter aux élèves des policiers militaires pour qu’ils parlent de leur métier et offrent la chance aux enfants de voir de plus près un véhicule de patrouille. « J’ai tout de suite eu une réponse favorable de la part du 41e Peloton de police militaire, du sergent Serge Leclerc et de son équipe formée du caporal Mario Dauphinais et de la mascotte Thunder », explique le Cpl (ret) Pelchat.

Les policiers militaires étaient visiblement fiers de parler de leur travail au sein des Forces armées canadiennes (FAC). « Je suis très ouvert à ce genre d’activité et je trouve important de parler du rôle des FAC et du travail que tous nos militaires font à travers le monde », a indiqué le sergent Leclerc.  Les militaires ont entre autres expliqué aux enfants la différence entre les policiers militaires et civils et les tâches qui leur sont attribuées sur les garnisons et les divers sites du ministère de la Défense ainsi que lors des déploiements à l’étranger.

Un projet à développer

Le caporal (ret) Antonio-Luc Pelchat a chaleureusement remercié ses invités et le directeur des écoles. « M. Jean m’a beaucoup appuyé dans ce projet et je lui en suis très reconnaissant. Je suis également très heureux que les policiers militaires aient immédiatement accepté l’invitation. »
En novembre, il compte visiter de nouveau ces deux écoles et en ajouter d’autres à son horaire. « Je sais que l’arbre du Souvenir est une activité qui se fait dans des écoles d’autres provinces canadiennes et j’aimerais rendre ce projet viral au Québec. »

Plus de photos : https://www.facebook.com/pg/jservir/photos/?tab=album&album_id=2036121883313332

Vidéo : https://www.facebook.com/jservir/videos/2036135103312010/

 

<< Retour à la page d'accueil