La Journée nationale des Autochtones célébrée en grand

Agrandir l'image
La danse amérindienne était à l’honneur à la Garnison Montréal. (Photo : Yves Bélanger)

Yves Bélanger, Servir

Les 20 et 21 juin, les Garnison Saint-Jean et Montréal, de même que la Base Valcartier, ont souligné la Journée internationale des Peuples autochtones. Pour la deuxième année consécutive, des prestations de chants des Premières nations ont été offertes aux membres du personnel de la Défense. Une dégustation de mets traditionnels plus succulents les uns que les autres était également au programme.

Cindy Pétrin, adjointe administrative au service des Opérations du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, soutient que le but de ces activités vise à souligner la contribution et les réalisations des Autochtones. « Ceux-ci possèdent une fière tradition de service militaire sur les bases et garnisons de la 2e Division du Canada. »

Garnison Saint-Jean

Suite au succès remporté par l’événement l’an dernier, les services de l’Alimentation ont à nouveau proposé un buffet spécial le 20 juin à l’heure du dîner. « L’adjudant-maître Mario Pelletier et son équipe se sont inspirés de recettes traditionnelles suggérées par la Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire afin d’orchestrer un repas aux couleurs autochtones des plus délicieux », lance-telle en précisant que 145 personnes ont participé à l’événement.

Pour l’ambiance, les Femmes au tambour de Wendake ont offert une prestation chantée, dansée avec percussion au tambour durant la dégustation du repas. « Sous la direction de Diane Picard, Kathy Lainé Grondin et Johannie Picard Légaré nous ont transmis avec humour et de façon touchante les valeurs de respect et de reconnexion avec la nature et la spiritualité. »

De son côté, la Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire, représentée par Audrey Renaud, métis abénaquise, et Louis-Xanier Aubin Bérubé, malécite, ont présenté une exposition d’œuvres artisanales et fourrures.

Garnison Montréal

Le lendemain, c’était au tour de la Garnison Montréal de souligner la Journée nationale des Autochtones. Le personnel de la garnison a pu aussi profiter d’une magnifique prestation des Femmes au tambour de Wendake, dans le hall de la bâtisse 193. « Diane Picard, accompagnée de Johannie Picard Légaré et d’Atikush Savard Molec ont à nouveau été exceptionnelles. De plus, Mme Molec a présenté un danse de guérison des Innus, dit danse des clochettes. »

Cindy Pétrin poursuit en indiquant que le brigadier-général Jennie Carignan, nouveau commandant de la 2e Division du Canada, a participé à l’activité. « Elle a pris part à la danse finale. »
Encore une fois, la participation de la Maison amérindienne de Mont-Saint-Hilaire a été fort appréciée afin de créer une ambiance permettant aux participants de plonger complètement dans l’expérience.

 


 

<< Retour à la page d'accueil