Êtes-vous résilients ?

Agrandir l'image

Carl Coicou, Spécialiste, Promotion de la santé

Résilience, un mot utilisé à toutes les sauces à notre époque! Il faut dire que nous vivons actuellement à l’échelle mondiale une période d’incertitudes et de grandes perturbations géopolitiques, sociales et environnementales. Dans un tel contexte, il est donc devenu de plus en plus pertinent de chercher à développer cette compétence sociale pour survivre aux turbulences de la vie.

La résilience, c’est quoi ?

En physique des matériaux, la résilience désigne cette capacité qu’ont certaines structures, les ponts et les tunnels par exemple, de résister à des contraintes importantes sans s’effondrer. En écologie, c’est une forêt qui, après avoir brûlé, se régénère au fil du temps. En psychologie, la résilience désigne la capacité de l’être humain ou d’une communauté à faire face efficacement à l’adversité, mais aussi, et surtout, la capacité de pouvoir absorber un choc brutal et de se remettre sur pied à la suite d'un évènement traumatique. Cette force intérieure ne se manifeste souvent qu’en période de crise ou lors d’une épreuve qui vient bouleverser le cours de l’existence.

La personne résiliente considère les expériences négatives non pas comme des difficultés insurmontables, mais comme des défis. Elle perçoit les possibilités que recèle une crise. Elle est capable de poursuivre sa route malgré le poids de l’épreuve et la douleur. La résilience permet également à une personne de réduire et de mieux gérer son stress. Elle peut même améliorer l’estime de soi, un facteur important pour la santé mentale.

Autres caractéristiques associées à la résilience

• Confiance en soi
• Capacité de tirer des leçons des expériences négatives et d’appliquer les connaissances ainsi acquises à de nouvelles situations
• Capacité de résolution de problèmes et de conflits
• Créativité et sens de l’innovation
• Intelligence émotionnelle
• Autonomie
• Perception juste de ses limites
• Gratitude
• Réseau social fort

Innée ou acquise ?

Certaines personnes ont naturellement une plus grande capacité d’adaptation face aux évènements difficiles. Toutefois, il semble selon les recherches les plus récentes, entre autres en neurosciences, que cette faculté ne soit pas totalement innée. Oui, certains individus seraient génétiquement prédisposés à la résilience, mais celle-ci peut également se développer par l’apprentissage et les leçons tirées à la suite d'expériences vécues. Sur le sujet, je vous recommande fortement les excellents ouvrages de Boris Cyrulnik.

Que peut-on faire pour accroître notre résilience ?

Il s’agit en réalité de faire preuve d’une plus grande souplesse. Une attitude trop rigide ou une vision unidimensionnelle n’aide en rien face aux difficultés. Il faut apprendre à avancer à petits pas et se permettre d’explorer le vaste répertoire des possibilités qui s’offrent.

À noter qu’il est aussi absolument vital de pouvoir compter sur des proches aidants lorsque vous vivez des périodes difficiles. Ces gens peuvent vous aider à recoller les morceaux et à retrouver votre équilibre. Pour ce faire, il faut idéalement entretenir et cultiver des liens positifs avec les membres de votre famille, vos amis, vos collègues de travail et les intervenants du milieu.

Des conférences pour vous !

Le 28 septembre, entre 11 h et 15 h, des conférences seront offertes sur le sujet à la Garnison Montréal. Vous pourrez y entendre capitaine Willem Dallaire,
sergent Roberto Sforza, Dr. Dave Blackburn et M. Manuel Pizarro. Ils feront le récit de leurs expériences bouleversantes et livreront des témoignages inspirants.
Les thèmes abordés seront les suivants :
- Se relever après un échec ou l’art de la résilience
- L’impact des missions sur la santé mentale des militaires
- Se reconstruire après une blessure de stress opérationnel
- L’onde de choc pour la famille lorsqu’une personne souffre d’un trouble de santé mentale
- Le soutien des proches (famille et amis), une clé dans le processus de guérison
- Comment faire face aux plus grands des défis

Inscription : promotiondelasante@forces.gc.ca ou 514 252-2777, poste 2631


 


 

<< Retour à la page d'accueil