Aucun obstacle ne l’arrête

Agrandir l'image
Le capitaine Daniel Demers, instructeur en secourisme à l’Unité régionale de soutien aux cadets Est, a participé à une vingtaine de courses à obstacles cette année. (Photo : courtoisie)

Yves Bélanger, Servir

Âgé de 41 ans, le capitaine Daniel Demers, instructeur en secourisme à l’Unité régionale de soutien aux cadets Est, est un passionné de course à obstacles depuis quatre ans. C’est avec joie qu’il nous partage son amour pour cette discipline sportive.

Il y a quelques années à peine, le Capt Demers n’était pas ce qu'il estime un homme très en forme. En 2010, à la suite de son test de conditionnement physique FORCE, il a décidé de se remettre à l’entraînement et à la course à pied. « Les moniteurs des Programmes de soutien du personnel m’ont alors aidé avec un programme de conditionnement physique très efficace. En peu de temps, je suis passé de 210 à 140 livres. »

En 2013, il a découvert les courses à obstacles au cours desquelles les coureurs sont confrontés à des épreuves physiques plus intenses et difficiles les unes que les autres. « J’avais déjà effectué deux marathons et je cherchais un défi à relever. En fait, je voulais faire plus que juste courir. »
C’est alors qu’un ami lui a proposé de s’inscrire à une course à obstacles. Un seul essai lui a permis de découvrir que ce type de course était exactement ce qu’il recherchait et il ne lui en a pas fallu davantage pour avoir envie de participer à d’autres courses du genre, un peu partout en Amérique.

Pour être en mesure de réussir ce type de défi, le militaire s’entraîne à raison de deux heures par jour, et ce, quatre jours par semaine. « Hors saison de course, j’augmente mon entraînement à cinq jours par semaine pour m’assurer de maintenir ma forme et mon endurance. »

Sa passion pour les courses à obstacles est devenue si grande qu’en 2017, il s’est inscrit à 50 courses et ce, malgré une blessure qu’il a eue à un pied en début de saison. « Je m’étais fixé comme objectif de faire au moins 40 courses pour souligner mes 40 ans. J’ai réussi à dépasser mon objectif de 10. »

L’été dernier, au cours d’une même fin de semaine, il a effectué quatre courses différentes. « Cela m’a peris de me qualifier pour les Obstacle Course Racing World Championships qui ont eu lieu à Blue Mountains en Ontario. J’y ai complété les parcours de 3 km et de 15 km, en plus de la course en équipe », lance-t-il fièrement.

Cette année, il a accepté d’être plus sage et de réduire sa participation à une vingtaine de championnats. Jusqu’à maintenant, il a effectué une quinzaine de compétitions. Parmi celles-ci, on retrouve les North American Obstacle Course Racing Championships qui ont eu lieu au Vermont les 10 et 11 août, où il a participé aux courses de 3 km et de 15 km. « J’avais réussi à me qualifier pour cette importante course lors de diverses Spartan Races. »

Le Capt Demers n’a pas terminé ses courses sur un podium, mais pour lui, cela a peu d’importance. « Mon principal plaisir est de me surpasser, d’éviter les blessures et surtout de réussir à compléter les parcours. » Il est toutefois fier d’indiquer qu’il s’est à nouveau qualifié cette année pour les Obstacle Course Racing World Championships. Il ignore encore toutefois s’il y participera étant donné que ces championnats auront lieu à Londres.

 

<< Retour à la page d'accueil