La passion du marathon

Agrandir l'image
Le capitaine Simon Desrosiers, du Groupe de soutien national aux Cadets et aux Rangers juniors canadiens. (Photo : Imagerie Saint-Jean)

Yves Bélanger, Servir

Le capitaine Simon Desrosiers, du Groupe de soutien national aux Cadets et aux Rangers juniors canadiens, est un passionné de course depuis de nombreuses années. Il y a quatre ans, il a couru son premier marathon et a vite découvert que cette discipline était tout indiquée pour lui.

« J’ai commencé à courir pendant mes études secondaires. J’étais inscrit à un programme qui permettait plus d’heures d’éducation physique et je suis devenu un adepte de course. » Bien qu’il ait relâché quelque peu l’entraînement au cours de ses études collégiales et universitaires, le Capt Desrosiers a renoué avec ses amours en 2009 en s’inscrivant à un club de course.

En 2013, il a effectué son premier demi-marathon dans le cadre d’une Spartan Race. C’est là qu’il a développé une passion pour la course de longue distance. « Je me suis dit que si j’étais capable de courir une distance de 25 km parsemée d’obstacles, je serais en mesure de parcourir 42 km sur une surface plane. »

Il a alors entrepris un entraînement préparé spécialement pour lui par le personnel des Programmes de soutien du personnel afin de bien se préparer. En 2014, il a effectué son premier marathon, ici même à Montréal. « Mon entraînement m’a permis de terminer le parcours en un peu plus de 3:13. J’étais très satisfait de ce premier résultat. »

Il a réitéré l’expérience au cours des années suivantes en ajoutant chaque fois un ou deux marathons à son agenda. Cette année, ses fonctions professionnelles ne lui ont pas donné le temps de s’entraîner adéquatement pour le Marathon de Montréal. Il a alors décidé de se limiter au demi-marathon. « J’ai réussi à le parcourir en 1:26, ce qui est très bien. »

Le mois dernier, il était au nombre  des coureurs prenant le départ au Marathon de Toronto. Cette fois, il a terminé le parcours en moins de trois heures. « J’ai franchi la lignée d’arrivée à 2:57:39. J’étais vraiment fier de mon amélioration. J’ai même obtenu ma qualification pour le prestigieux Marathon de Boston en 2020. »

La saison des compétitions de course étant terminée, le Capt Desrosiers prendra un peu de repos tout en continuant à garder la forme en vue de la saison 2019 qui débutera pour lui en avril. « Mon but est d’atteindre un temps de 2:50. »

<< Retour à la page d'accueil